Aide soignant

La figure de l’aidant a pris une grande importance ces derniers temps, grâce à l’approbation en décembre 2006 de la loi populairement connue sous le nom de loi sur la dépendance. L’aide-soignante est la personne chargée de prendre soin d’une personne âgée dépendante, ce qui permet à cette personne de se débrouiller dans sa vie quotidienne malgré ses limitations.

Quel est le parcours pour devenir aide-soignant ?

La loi sur la dépendance mentionnée ci-dessus établit la formation nécessaire pour travailler en tant qu’aidant professionnel. Ainsi, pour pouvoir exercer ce travail en Espagne, il est indispensable de disposer d’une accréditation spécifique en soins sociaux et sanitaires pour les personnes dépendantes dans les institutions sociales, pour laquelle vous devez suivre une formation de 450 heures dont 80 heures de formation en milieu de travail.

Cette accréditation peut être obtenue par un cours indépendant et exclusif de ceux organisés à cet effet par les différentes institutions, ou en suivant le cycle moyen de technicien en formation professionnelle socio-sanitaire, où ces modules sont intégrés et habilitent les diplômés pour ce travail entre autres.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir aide-soignante ?

Le travail d’un aidant professionnel est une tâche à fort facteur professionnel, car la gestion des personnes âgées dépendantes dont il a la charge ne sera pas toujours simple. L’aide-soignante doit donc réunir un certain nombre de qualités telles que l’empathie, l’humanité, la patience et la persévérance. Le métier d’aide-soignante est un métier à fort facteur professionnel.

Alors que ces qualités devraient déjà faire partie intrinsèque de la personnalité de toute personne souhaitant exercer professionnellement en tant qu’aide-soignante, les cours susmentionnés menant à une accréditation fournissent aux étudiants les outils précis pour faire face aux situations les plus difficiles auxquelles ils peuvent être confrontés. Alors que ces qualités devraient déjà faire partie intrinsèque de la personnalité de toute personne souhaitant exercer professionnellement en tant qu’aide-soignante, les cours susmentionnés menant à une accréditation fournissent aux étudiants les outils précis pour faire face aux situations les plus difficiles auxquelles ils peuvent être confrontés.

Quelles sont les missions de l’aide-soignante ?

La mission principale de ces professionnels est d’aider ces personnes dépendantes avec le plus grand respect possible, en essayant à tout moment de sauvegarder leur dignité, en respectant leurs valeurs, leurs coutumes et leurs croyances. La mission principale de ces professionnels est d’aider ces personnes dépendantes avec le plus grand respect possible, en essayant à tout moment de sauvegarder leur dignité, en respectant leurs valeurs, leurs coutumes et leurs croyances.

Leur rôle doit également être flexible et adaptable aux circonstances changeantes auxquelles ils devront faire face chaque jour en raison du fait que la dépendance de la personne prise en charge est complexe et, en règle générale, progressive. L’aide-soignante doit donc être capable d’être une source fiable d’optimisme, servant non seulement de béquille physique à la personne dépendante, mais aussi de soutien mental pour éviter qu’elle ne succombe au découragement.

Comment devenir aidant familial salarié ?

Une fois aide-soignant vous pouvez aussi vous tourner vers le projet d’aidant familial, c’est là que vous aurez pour rôle de vous occuper d’un de vos proches qui en aurait besoin. Pour avoir le statut d’Aidant familial salarié pour un proche, il faut savoir qu’il existe quelques conditions.

  • En tant qu’époux, concubin, conjoint ou partenaires de PACS, ce n’est pas possible d’être aidant familiale, car on se doit une assistance mutuelle, il n’y a pas de rémunération possible
  • Cependant, en tant que frère, sœur, cousin, cousine, neveux il est tout à fait possible de devenir aidant familial salarié, seulement après avoir rédigé un contrat de travail et après avoir fait une déclaration aux services sociaux.

Il faudra alors s’inscrire en tant que travailleur indépendant auprès de l’URSSAF, cette démarche peut se faire sur le site du CESU. Une fois votre numéro d’immatriculation reçu, il sera nécessaire de retourner sur le site du CESU pour fournir ce numéro. Puis chaque mois il faudra déclarer le nombre d’heures effectuées, ainsi que le salaire horaire net.

Il ne faut pas oublier que des charges sociales et patronales seront prélevés par l’URSSAF, directement sur le compte de la personne qui vous emplois, cet employeur devra par ailleurs vous payer via les chèques CESU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.