À la recherche d'un travail

Le chômage, qu’il soit choisi ou subi, demeure un chamboulement. On peut vite se sentir perdu et rester inactif. Toutefois, c’est une période qui permet de faire le point, de mettre à jour tout ce dont on n’a pas eu le temps de faire, trouver un autre travail, suivre une formation en ligne, etc. Voici quelques pistes pour vous occuper pendant votre période chômée.

Faire le point sur ce que vous voulez faire

Après avoir quitté ou perdu votre emploi, c’est le moment de faire le point. Suite à un licenciement, on peut être en colère, triste et passer par les différentes étapes du deuil, car, quoi qu’il en soit, le chômage reste une perte. Une fois que vous acceptez la situation, c’est le bon moment pour vous poser les bonnes questions et identifier votre projet professionnel à venir. Si vous souhaitez rester dans le même domaine d’activité, essayez de cibler les entreprises qui pourraient vous accueillir, en fonction de vos besoins : taille de l’entreprise, objectifs, postes et missions, etc.

Pour mieux centrer vos recherches, priorisez vos besoins et vos envies. Vous avez également la possibilité de faire un bilan de compétences si vous en ressentez le besoin. Pour rester actif, le principal est de garder un rythme convenable. Il n’est pas forcément nécessaire de mettre le réveil à 6 heures du matin, mais vous pouvez vous lever vers 8 heures pour ne pas accumuler la fatigue et conserver une bonne qualité de sommeil.

Suivre des cours en ligne pour maximiser vos chances d’embauche

En fonction de votre projet professionnel, vous pouvez trouver de nouvelles occupation grâce aux cours en ligne. En effet, si vous restez dans le même secteur d’activité, vous pouvez viser un poste plus haut et vous former, ou bien apprendre de nouvelles techniques. Autrement, si vous avez pour objectif de changer de carrière, développez vos capacités grâce au web. Pour vous former au SEO ou à la photographie, ou encore à la comptabilité, n’hésitez pas à consulter votre compte CFP pour voir combien d’heures de formation vous avez cumulées (vous pouvez vous faire financer jusqu’à 150 heures de formation).

Enfin, pensez aux autoformations en ligne. Vous trouverez de nombreuses plateformes de MMOC (Massive Online Open Courses) qui proposent des cours gratuits. Ces sites sont très sérieux et à l’issue de certaines leçons, vous pouvez obtenir un certificat de réussite ou même de suivi pour prouver que vous avez acquis certaines compétences.

Une période d’inactivité ne signifie pas qu’il faut être inactif

Ce n’est pas parce que vous êtes au chômage qu’il faut être inactif. Vous bénéficiez d’un temps précieux qui vous permet de découvrir de nouvelles choses, de vous investir dans divers projets. Par exemple, vous pouvez monter votre blog, penser à des idées d’auto-entreprises, devenir bénévole dans une association, développer vos capacités, acquérir de nouvelles connaissances, etc.

En outre, pensez à développer votre réseau sur Linkedin, par exemple. Posez des questions à des professionnels pour vous conforter dans vos choix ou vous remettre en doute. Enfin, renseignez-vous sur l’actualité, notamment le déroulement d’événements professionnels comme les salons ou les webinars qui sont plus d’actualité au vu des circonstances actuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *