Pizza livré par un livreur

Que vous soyez étudiants, en recherche d’un complément de salaire ou au chômage, le métier de coursier à vélo peut avoir ses avantages. Si vous êtes intéressés par ce métier, mais que vous ne connaissez pas les démarches, nous vous conseillons de lire notre guide !

Les plateformes de coursier à vélo

A ce jour, il existe 7 entreprises qui font appel à des coursiers à vélo pour la livraison : Uber Eats, Deliveroo, Stuart, You2You et Please. Avant de prendre le premier venu, il est de bon ton de se renseigner sur ce que chacune d’entre elles peuvent apporter.

Uber Eats : Uber Eats est le leader en France en étant implanté dans 140 villes en France la grande majorité des coursier comment par Uber Eats. En plus d’être majeur et micro-entrepreneur, la société vous demandera de posséder votre propre vélo, d’avoir un smartphone, un casier judiciaire vierge et une pièce d’identité valable dans l’Union Européenne.

Deliveroo : Deliveroo est le deuxième leader en France et est implanté dans 55 villes en France. Lui aussi vous demandera, en plus d’être majeur et micro-entrepreneur, d’avoir votre propre vélo, votre smartphone et une pièce d’identité qui vous permet de créer une société en France.

Stuart : Stuart est, quant à elle, implanté dans 47 villes françaises et vous demandera seulement d’avoir votre propre vélo et votre smartphone en plus des deux consignes précitées.

You2You : You2You est présente dans 14 villes françaises et souhaite doubler son réseau en 2019. La plateforme vous propose deux formules : le Youser qui est un livreur collaboratif et qui ne nécessite aucun statut – attention, c’est vraiment pour du complément de revenus – et le Coursier, qui lui est la branche de coursier à vélo classique.

Please : Please, est présente dans 12 villes de France et ne vous demandera seulement d’être majeur et de posséder une micro-entreprise. En plus du vélo, vous pouvez également livrer en voiture si vous en possédez une.

Comment devenir coursier à vélo ?

Avant de partir à la conquête des entreprises proposant la livraison à vélo, il vous faudra répondre aux deux consignes suivantes : être majeur et posséder un numéro de SIRET.

Pour la première proposition, vous devriez y répondre facilement. Cependant, faire les démarches pour avoir un numéro de SIRET peut se révéler un vrai casse-tête. Pas de panique toutefois, nous allons vous expliquer toutes les étapes.

Premièrement, rendez-vous sur le site Guichet-Entreprises pour créer votre statut de micro-entreprise. En effet, la majorité des coursiers à vélo sont sous ce régime car il s’agit du régime le plus simple et le moins contraignant.

Une fois le formulaire dûment rempli, il ne vous restera plus qu’à ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité – non, il n’est pas obligatoire d’avoir un compte professionnel – et de recevoir votre précieux numéro de SIRET dans la boîte aux lettres, quelques jours après.

Une fois que l’administratif est bouclé, vous pourrez partir à la conquête des entreprises ayant besoin de coursiers à vélo. Notez tout de même que vous êtes indépendants et donc que vous pouvez livrer pour plusieurs sociétés, cela est même vivement conseillé si vous souhaitez avoir de bons revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *