Stetoscope de médecin, cahier, note et stylos

Avez-vous déjà entendu parler des essais cliniques ? Vous n’êtes peut-être pas suffisamment informé. On entend en effet plus souvent parler du don d’organes que des essais cliniques, qui ont eux aussi toute leur importance. Voyons ensemble ce dont il s’agit !

Qu’est-ce qu’un essai ou une étude clinique ?

Un essai clinique est une étude de recherche (parfois appelée étude clinique ou protocole) à laquelle les personnes donnent leur consentement éclairé pour y participer. Ce sont des études qui ont été soigneusement conçues pour essayer de découvrir de meilleures façons de prévenir, diagnostiquer ou traiter des maladies ou des troubles, ou pour mieux comprendre certaines maladies, troubles ou processus.

L’un des types d’essais cliniques les plus courants est l’essai clinique. Dans les essais cliniques, les chercheurs travaillent avec des volontaires pour savoir comment une substance ou une action affecte une personne. Ces substances ou actions sont également connues sous le nom d’interventions et peuvent être des médicaments, des traitements ou des procédures, des dispositifs médicaux ou des changements de mode de vie (comportements) tels que des modifications du régime alimentaire ou du niveau d’activité physique.

Les essais cliniques sont souvent conçus pour voir si l’intervention permet de prévenir, de détecter ou d’améliorer une maladie ou un trouble. Ils peuvent comparer des interventions expérimentales avec des produits ou des procédés existants. Ils peuvent également comparer des interventions expérimentales avec un produit ou un procédé qui semble identique à l’intervention étudiée, mais qui n’a aucun effet connu, comme une pilule sans médicament (appelée placebo). Les essais cliniques peuvent également comparer deux ou plusieurs approches existantes afin de déterminer laquelle est plus sûre ou plus efficace.

Vous vous demandez sans doute comment trouver un centre de recherche ou être sélectionné pour une étude clinique ? Pour plus de précisions, nous vous invitons à vous tourner vers BIOTRIAL (biotrial-communaute-volontaires), un centre de recherche qui réalise des études cliniques à Rennes depuis plus de 30 ans.

Faut-il être malade pour participer à un essai clinique ?

Les essais cliniques recrutent des volontaires qui partagent certaines caractéristiques, en fonction de l’objectif de l’essai. Le protocole d’étude indique qui peut participer à l’étude et explique les caractéristiques que doivent avoir les volontaires. Ces caractéristiques sont connues sous le nom de critères d’inclusion (parfois appelés critères d’éligibilité) et peuvent inclure l’âge, le sexe, l’état de santé général et d’autres facteurs de risque. De nombreuses études incluent des volontaires en bonne santé (sans problèmes de santé importants connus) en plus de volontaires souffrant d’une maladie ou d’un trouble spécifique ou présentant des facteurs de risque pour cette maladie.

Les critères d’inclusion sont un élément clé de la recherche médicale. Ils contribuent à produire des résultats fiables. Après avoir pris connaissance des résultats et avoir vérifié si l’approche qu’ils étudient s’est avérée efficace, les chercheurs peuvent utiliser ces informations pour voir à qui cette approche peut être utile.

Par exemple, un nouveau médicament peut ne pas fonctionner pour les personnes présentant certains facteurs de risque, ou il peut fonctionner mieux pour les hommes que pour les femmes. Les critères d’inclusion contribuent également à protéger les participants à l’étude, car ils permettent de s’assurer que si un volontaire est susceptible d’être blessé par un élément de l’étude, il ne sera pas exposé à ce risque.

Qu’est-ce que le consentement éclairé ?

Personne signant un document, donnant son accord, son consentement

Les chercheurs n’étudient que les personnes qui se portent volontaires pour participer à l’étude. La personne intéressée par le volontariat est informée des risques et des avantages de la participation à l’étude, y compris des détails sur l’approche de l’étude et les tests qui peuvent être effectués.

Lorsqu’une personne décide de participer, elle signe un formulaire de consentement. C’est ce qu’on appelle le consentement éclairé, et ce consentement dure aussi longtemps que la personne participe à l’étude. En d’autres termes, un volontaire peut changer d’avis et quitter l’étude à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.