Alors que les autres secteurs d’activité sont frappés de plein fouet par la crise économique liée au Coronavirus, celui du transport et de la logistique fait de la résistance. À l’heure actuelle, passer son permis cariste reste l’astuce pour trouver un premier emploi ou pour réussir sa reconversion professionnelle.

Cariste, le métier qui ne connaît pas la crise ?

La crise sanitaire a eu un impact dévastateur sur les entreprises. Pour continuer à pérenniser leurs activités et pour réduire les charges, certaines ont été contraintes de mettre leurs employés en chômage partiel. D’autres par contre ont dû geler les embauches.

Néanmoins, le secteur du transport et de la logistique tire parfaitement son épingle du jeu. Pour s’en rendre compte, il suffit de se référer à une étude réalisée par France Logistique (septembre 2020). 

D’après cette enquête, on y découvre que 45 % des entreprises du secteur envisageaient de recruter dans les deux mois à venir. Par ailleurs, on y apprenait que 35 % des entreprises manquaient d’effectifs.

Et pour accélérer la relance post-crise, les entreprises de la filière ont bénéficié d’une aide de 1,7 milliard d’euros. Cette manne financière a permis de soutenir l’employabilité de tout le secteur.

Qui peut exercer le métier de cariste ?

Contrairement aux autres métiers, la profession ne nécessite pas de diplôme. Pour postuler au poste, il suffit d’obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES), ce qui permet de passer le permis pour devenir cariste. Pour peu que vous soyez majeur, homme ou femme, tout le monde peut suivre une formation CACES.

Si vous êtes une personne dynamique, du genre à beaucoup bouger et qui ne craint pas de relever les défis, le métier de cariste vous plaira à coup sûr ! Chaque jour, les tâches à réaliser sont différentes, ce qui évite de tomber dans la routine.

Si vous avez un Bac pro logistique ou un CAP opérateur logistique, c’est un réel plus pour exercer ce métier. En tant que conducteur de chariot élévateur, vous aurez la possibilité d’évoluer vers les autres métiers de la filière. 

Quelles sont les missions du cariste ?

Charger et décharger les camions, superviser la préparation des commandes ou encore rangements des marchandises dans les rayons industriels (racks), le cariste doit quotidiennement accomplir plusieurs missions.

Selon l’organisation et les besoins de l’entreprise, le cariste s’occupe par ailleurs de la réception des commandes, du remplissage des bordereaux d’expédition et de la gestion des stocks.

Quelles sont les qualités requises pour être cariste ?

 Réactif, doté de l’esprit d’équipe et capable de se repérer facilement, le manutentionnaire cariste doit être très habile à la conduite. En effet, il doit travailler vite afin de faciliter le traitement des différentes commandes.

Pour autant, il doit toujours respecter les règles de sécurité. Et justement, pour les aider à accomplir leurs tâches, ils peuvent compter sur leurs ordinateurs de bord. Il est donc judicieux que le futur candidat dispose d’un minimum de connaissance en informatique.

Pour terminer, ce conducteur d’engin de manutention doit être en mesure d’adapter sa conduite en fonction des différents types de marchandises. Le but ? Garantir un transport sécurisé et éviter de dégrader les produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.