Femme souriante tenant drapeau du canada

En postulant à un emploi pour le Canada, vous devez tenir compte de la configuration du marché du travail canadien et de sa réglementation. Ces éléments viennent s’ajouter à la complexité d’une démarche à distancie, car les employeurs canadiens privilégient le contact physique. Comment faire alors pour se donner les meilleures chances ?

Trouver un emploi au Canda à partir de la France

Femme faisant des recherches sur un ordinateur de la marque Apple- MacBook

Pour postuler au Canada, vous avez plusieurs choix. Vous pouvez opter pour une prise en charge personnelle de vos démarches. Pour ce faire, vous devez vous référer au site de placement en ligne Extraressources.ca qui met en avant plusieurs offres d’emplois. Les réseaux professionnels LinkedIn, Indeed ou les cabinets spécialisés dans le recrutement aident également à maximiser vos chances.

L’option pôle emploi

Le gouvernement français a mis en place un espace de services destiné à faciliter la mobilité et l’intégration de ses ressortissants à l’étranger. C’est le cas de l’Espace Emploi International (EEI) qui contribue à l’insertion professionnelle des candidats français. Il compte plus d’une vingtaine d’antennes qui gèrent près de 40 000 recrutements annuels à travers le monde. L’EEI possède également un programme basé sur l’échange de jeunes professionnels avec le Canada.

La documentation

Au niveau du CV, tâchez de mettre en avant les compétences plutôt que les diplômes. Les employeurs canadiens se focalisent avant tout sur ce que vous êtes capable de faire techniquement. La seule exception à cette règle, c’est l’embauche dans la fonction publique. Dans ce cas, l’accent est mis également sur vos diplômes. Tâchez de faire homologuer vos attestations auprès d’un organisme membre de l’alliance canadienne des services d’évaluation de diplômes avant de postuler.

Être en règle avec la législation du travail

Avant de commencer votre procédure de recherche d’emploi, il faut savoir que près de 20 % des métiers sont réglementés au Canada. Le site du Centre d’Information Canadien sur les Diplômes Internationaux (CICIC) vous permet de savoir si votre profession est réglementée. Dans ce cas, vous devez obtenir un permis de travail.

Vous devez également obtenir un CAQ (Certificat d’Acceptation du Québec) qui vous permet de demander un permis de travail. Pour les jeunes français, le programme Volontariat International en Entreprises (VIE) leur permet aussi de travailler pendant 2 ans. Il est également possible de demander un permis de travail temporaire auprès du service de Citoyenneté et Immigration du Canada.

L’accompagnement des nouveaux arrivants

Soutien accueil accompagnement

Il existe plusieurs organismes au Canada qui s’emploient à accueillir et aider les nouveaux arrivants. Dans chaque mairie, un dispositif est mis en place pour vous permettre d’accéder à ces organismes. C’est aussi le cas avec le ministère chargé de l’immigration. Ces structures peuvent vous aider à trouver un logement, une inspection scolaire et la compréhension des usages quotidiens de la ville.

Mais le plus important, c’est qu’elles vous soutiennent dans vos démarches de recherche d’emploi. Ils servent de support aux immigrés. En plus, leurs services sont gratuits pour la plupart. Parmi les organismes sur le territoire canadien, on peut citer l’Agence Ometz située à Montréal, Les YMCA du Québec, la Racine Croisée et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.