Sablier, délai de paiement et trésorerie

En période normal l’affacturage est déjà grandement sollicité par les entreprises, pour pallier aux délais de paiement de leurs clients. Mais en cette période de pandémie, société d’affacturage ont-elles aussi su s’adapter pour soutenir encore plus les entreprises et leurs éviter des problèmes financier.

Pourquoi l’affacturage est une solution en période de Covid-19 ?

Durant le Covid-19, beaucoup d’entreprises peuvent rencontrer des difficultés financières dues à leur baisse d’activité. Cela touche tout le monde du client final au fournisseur et pour éviter les problèmes de trésorerie l’affacturage est la solution idéale. Entre les délais, les retards et le manque de créance pour payer, il faut que chaque entreprise s’adapte.

Le fait de choisir un factor en France permettra d’avoir un suivi adapté aux conditions économiques actuelles. Cela permet aux entreprises et aux sociétés d’affacturage de s’adapter en même temps que les mesures gouvernementales appliquées durant la pandémie.

Comment les sociétés d’affacturage se sont adaptées pendant le Covid-19 ?

Jusqu’avant le covid, il était nécessaire d’attendre l’émission de la facture pour pouvoir bénéficier des avantages d’un factor. Depuis l’été 2020 et cela jusqu’au 30 juin 2021, le gouvernement propose la garantie d’État, ce qui permet aux entreprises de directement solliciter les sociétés d’affacturage et de gagner jusqu’à 45 jours de trésorerie.

Il suffira de faire la demande auprès d’un factor, directement à la réception de la commande du client. Le préfinancement est rapidement mis en place, permettant à l’entreprise d’acheter le matériel nécessaire et de rémunérer ses salariés. Par la suite, l’affacturage classique prend le relais, une fois la facture émise.

C’est une solution qui permet aux entreprises de continuer leur activité en toute sérénité durant la Covid-19 et que chacun s’y retrouve dans sa trésorerie.

Quelles sont les conditions pour profiter du dispositif de renforcement d’affacturage ?

Il y a tout de même quelques conditions pour bénéficier de cette aide, premièrement il ne faut pas que les entreprises soient en liquidation judiciaire, redressement ou procédure de sauvegarde. Les caractéristiques de ce financement sont fixées dans l’arrêté du 4 septembre tout comme la rémunération et le plafond du financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *